• rentree2006.jpg

     

    La dernière semaine d'école, en juillet, j'avais ouvert ma classe aux nouveaux élèves. Ils se succédaient donc par petits groupes de 6, avec un parent, et pouvaient observer et participer s'ils le souhaitaient aux activités proposées pendant ce temps de classe. Pour chaque nouvel élève sa carte présence était imprimée et il pouvait la décorer librement avec des gommettes. A la fin de la visite, je leur laissais leur carte prénom en leur proposant de l'accrocher dans leur chambre pour commencer à s'habituer à le reconnaître.

    Cela a été l'occasion de me présenter, mais aussi de leur faire découvrir les lieux. J'avais remis aux parents un livret d'accueil (glané sur le net et adapté) (version modifiable)

     la liste des fournitures, ainsi que l'autorisation photos qu'ils m'ont signée de suite. J'ai pu commencer aussi à recupérer les photos d'identité.

    Cet échange s'est vraiment bien déroulé, mes élèves fiers de leur montrer leur classe, et les nouveaux élèves craintifs mais tout de même intrigués. La présence des parents a permis une première adaptation en douceur.

    Ce jeudi et vendredi, je les accueille une deuxième fois, dans la matinée sur un petit créneau.

    Un premier temps leur permettra une redécouverte de l'espace, des coins jeux, pendant que nous échangerons avec les parents. Le dossier des documents de rentrée leur sera remis et expliqué à ce moment-là.

    Une activité leur sera proposée (merci Isa pour cette activité) : les parents dessineront leur famille pendant que l'enfant décorera le support sur lequel sera collé le dessin avec des gommettes tout autour du cadre.

    L'ensemble sera affiché dans le couloir au-dessus du porte-manteau de l'enfant.

    La visite se terminera par un petit regroupement avec une comptine et la lecture d'un album sur le thème de l'école. 

    L'avantage de ces rencontres est la prise en compte que l'école est un univers étranger à l'enfant et qu'une entrée progressive est moins traumatisante, tant pour les enfants que pour les parents. Mais cela favorise aussi une première prise de contact avec eux. Grâce aux photos d'identité, j'ai pu commencer à mettre un prénom sur chaque visage.

    L'inconvénient est sans nul doute l'investissement personnel que cela recquiert. Mais si cela peut calmer les pleurs et les angoisses de la rentrée, c'est là tout l'intérêt.

     


  • Education musicale

    Dessin de Jack sur Danger école

    L'année dernière, ces documents étaient glissés dans le cahier facteur. Les parents oubliaient de me les remettre ou se perdaient dans la montagne d'informations délivrées à cette période de l'année.

    Cette année, je vais plutôt leur remettre un dossier :

    - Sur la couverture du dossier figurera la liste des papiers importants à remettre rapidement.

    - A l'intérieur, seront réunis ces mêmes documents à compléter, comme la liste des fournitures.

     


  • Education musicale

    Dans ma classe, nous avons :

    - Le cahier facteur qui sert de lien entre la famille et l'école. Nous y collons les informations administratives, les dates de sorties....et les parents peuvent y noter une demande de rendez-vous, une absence prochaine....

    Ce cahier est déposé dans la caisse chaque matin et remis dans le cartable à la sortie.

    - Le cahier de vie, qui permet aux parents de mieux connaître notre vie de classe de la semaine : anniversaires, petite comptine, album étudié....Il est illustré par une ou deux photos de la semaine.

    Ce cahier part à la maison chaque vendredi et revient le lundi. 

    Pour les couvertures de ces cahiers, le fond sera des traces de billes roulées dans la peinture, puis l'étiquette centrale désignera le cahier et son propriétaire.

    La première page présentera le cahier aux parents. Je me suis aidée d'exemples de mots sur le site de l'académie de Grenoble.


  • Un blog à découvrir si vous ne le connaissez pas (merci à Joséphine de me l'avoir remémorer), c'est celui de Monique. Il s'agit d'un blog de classe destiné aux parents. Vous verrez il est une source inépuisable d'idées pour le cahier de vie. En effet, on peut librement s'en inspirer pour enrichir les sujets d'échanges entre l'école et la maison.

    http://petite-section-a-chouffet.over-blog.com/

    Au début, je trouvais la mise en place d'un cahier de vie trop difficile, j'avais peur de ne pas savoir quoi mettre ou de l'abandonner en cours d'année faute d'idées. En fait, il faut se lancer car ce n'est vraiment pas compliqué et le plaisir des enfants en vaut bien la chandelle.


  •  

     Ce cahier est un support

    - qui reflète certains moments de la vie de classe, de convivialité vécue ( les anniversaires), les sorties

    - qui met en avant les règles de vie, les comptines et chants appris, les albums lus et écoutés

    - qui permet un lien étroit entre la famille et l'école car il circule régulièrement dans les familles (par exemple chaque vendredi).

    Ce cahier est à condérer comme outil de la langue écrite et comme mémoire collective du groupe.

    Dans ma classe, j'ai opté pour un cahier individuel mais je regrette chaque année le peu de participation des parents.

    En début d'année, lors de la réunion d'information, j'explique avec beaucoup de diplomatie que dans ce cahier, les photos et les textes illustrent ce que leur enfant partage en classe. Je leur propose également de mettre un petit mot, de coller un dessin, un petit trésor trouvé (plume...), une recette....donc de laisser à leur tour une trace qui sera l'occasion d'un échange oral en classe.

    Les familles apprécient chaque semaine découvrir ce cahier avec leur enfant, mais y laissent peu de traces à leur tour.

    Cela pour diverses raisons comme par exemple : une certaine pudeur à étaler sa vie privée, la peur d'être jugé sur ses fautes d'orthographe mais aussi le sentiment de ne rien faire de bien original à la maison qui mériterait d'être retranscrit.

    Cette année, j'aimerai instaurer un véritable échange dans ce cahier.

    Alors, pourquoi pas donner un petit coup de pouce?

    Ce document propose quelques pistes pour inciter les parents avec leur enfant à se servir de ce cahier non pas en simple lecteur (ce qui en soi est déjà très bien....)mais aussi en étant auteur.

    Je ne tiens pas pour autant à faire une lecture en grand groupe de chaque cahier mais plutôt intégrer la trace laissée en famille dans un travail de classe.

    J'ai bien conscience que cette participation dépendra de la bonne volonté des parents, et du temps qu'ils pourront y accorder. Mais cela vaut le coup d'essayer. Et pour ceux qui reviendraient le cahier vide, et bien un petit moment pourrait leur être accordé en classe pour les aider à le compléter tout de même.

    Progression possible autour du cahier de vie

    Exemple de livret d'illustration, support d'une histoire

    cette idée de livret m'a été soufflée lors d'un échange d'expérience de classe avec Joséphine. Elle avait mis en place dans sa classe un projet S'il te plaît, raconte-moi une histoire.

    Un petit carnet où ne figurait que l'histoire, sans les illustrations était remis aux parents pour lecture à la maison, avec la possibilté d'illustrer cette histoire. Au retour en classe,un échange avait lieu autour de cette histoire puis la lecture était faite à nouveau mais par la maîtresse. Puis nouvel échange.

    Ce fonctionnement m'a beaucoup séduit. Je vais tenter donc une variante pour cette année avec les illustrations sans l'histoire.

    Mon premier choix s'est porté sur un album de la bibliothèque de mes filles. Il demande de l'attention car sur chacune des illustrations, un chien est caché et l'enfant le cherche. Cela n'apparaît pas au premier coup d'oeil et c'est ce qui peut être amusant. Il se peut donc que les histoires inventées par les parents soient assez variées.

    Chacun cherche son chiende Ophélie Texier

     
     

    Je vous tiendrai au courant et je croise les doigts pour qu'ils jouent le jeu, même un tout petit peu.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique